07 novembre 2005

Le douloureux destin de 2 n°s matricule !

Le 20 août 1914 à Dieuze, Victorin Louis JOLIVET, classe 1913 du bureau de recrutement de Pont St-Esprit et dont le n° matricule était le 177 disparaissait en même temps qu'Auguste Jules LAURENT, même classe, même bureau mais dont le n° matricule était le ..... 178 !!!Né le 28 septembre 1893, JOLIVET précédait logiquement LAURENT né le 25 octobre de la même année. Mais l'histoire ne dit pas lequel des deux est mort le premier !!!
Posté par 112eri à 16:22 - Permalien [#]