13 mai 2005

Rostin, le 13 mai 1915

Nouvellement nommé à la tête de la compagnie de mitrailleuses du régiment, Rostin nous livre ses impressions :

" Je suis très content de ma nouvelle compagnie qui affirme de plus en plus sa cohésion et son bon esprit. Elle commence à manifester une personnalité, un moral. Mes conseils de prudence sont entendus : je n'ai eu jusqu'ici à déplorer aucune perte, aucune blessure et mes gens, à leur poste, sont attentifs et impatients de cracher leur mitraille.
Avec un peu de doigté, j'ai pu mettre mes quatre lieutenants, chacun à leur place, et établir entre les plus divisés, un peu de liant. Il s'agissait de grouper trois sections disparates et indépendantes et d'en constituer quatre nouvelles. C'est fait, et tout ce chaos a pris forme.
Mon unité est considérable. J'ai 14 engins au lieu de 8 réglementaires. Mon cadre et mon personnel sont doublés et tout cela marche bien.
"

Avant la création des compagnies de mitrailleuses, chaque bataillon avait sa propre section de mitrailleuses à 2 pièces. On trouvait donc 6 mitrailleuses par régiment. En pleine action, les sections étaient souvent abandonnées à elles-mêmes, ce que confirme ici Rostin (« disparates et indépendantes »). En 1915, les compagnies de mitrailleuses à 4 sections (donc 8 pièces) sont créées.

Posté par 112eri à 18:55 - - Permalien [#]